Partagez | 
 

 Hell is where I stand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zaccaria Poveglia
Propriétaire de l'Asile
Propriétaire de l'Asile
avatar


Messages : 4
Date d'inscription : 26/02/2017

Dossier du Patient
Sanity:
50/100  (50/100)
Âge du Patient: 30 ans
Status Rp: Ouvert ✔

MessageSujet: Hell is where I stand   Dim 26 Fév - 15:30


Zaccaria Poveglia


30 ans ▬ Venise, Italie ▬ Hétérosexuel ▬ Marié ▬ Personnel ▬ Okay by Evelyn


I live   Caractère
This is who I was. This is who I am.


Vous savez les monstres que vous avez créez lorsque vous n’étiez qu’enfants ? Ceux qui hantaient vos rêves ? Ceux dont vos parents cherchaient en dessous de votre lit ou même dans votre garde-robe ? Eh bien, vous vous n’êtes jamais demandé pourquoi ils ne s’étaient jamais pointés ? C’est parce qu’ils vivent tous dans le même homme. En effet, Zaccaria Poveglia est celui dont tous les enfants devraient avoir peur. Il est la réincarnation du diable. Cependant, il n’est point né ainsi. Bien sûr, il aura fallu un adulte pour le transformer. Ça n’a pas pris des années. Lors de son tout jeune âge, son père le nourrissait d’histoires atroces dont il avalait chaque mot. N’ayant jamais eu une enfance normal, Zaccaria grandit comme étant un homme froid et sadique qui se prend plaisir de la souffrance des autres. Il a été naïf toute sa vie, mais est tout de même très bon à détecter le mensonge de l’un de ses patients. Très impulsif de nature, un rien peu faire exploser Zack de rage. Croyez-moi, vous ne voulez pas le voir en colère. Malgré ces défauts, le jeune italien a tout de même ses avantages. Poveglia est un homme très intelligent et rusé. Il arrive toujours à ses fins. Bien sûr, il maitrise l’art de la manipulation et la persuasion. C’est ainsi qu’il réussit à gagner la confiance de ses patients afin de bien jouer avec leurs émotions et de les écraser au bon moment.




Before   Histoire
This is my story...

- Un enfant doit naître dans un environnement sain et plein d’amour.  

Le 5 janvier 1986, lors d’une nuit froide d’hiver, une jeune femme aux cheveux blonds et aux yeux azur est étendue dans son lit, baignant dans son propre sang. Une larme coulait sur sa joue, mais elle ne pleurait plus. De la sueur sur son front, mais elle était froide. Des cris résonnaient encore entre les murs, mais ce n’était plus les siens.

« C’est un garçon, monsieur Poveglia. »

L’homme assis sur son grand fauteuil de cuir faisant face à son feu de foyer faisait tournoyer des glaçons dans son whiskey.

« Ma femme ? »

Un silence tomba dans la pièce. Il poussa un soupir.

« Préparez les funérailles. »

Il cala son breuvage d’un coup sec et se leva avec pesanteur. Il s’avança vers l’infirmière qui tenait son enfant nouveau-né. Son fils. Son successeur.

« Bienvenue dans la ligné Poveglia, mon fils… Zaccaria. »

- Un enfant doit grandir avec l’amour et l’honnêteté de ses parents.

Zaccaria grandit dans une atmosphère assez aisée. Il n’avait jamais su pourquoi son père vivait dans un manoir, obtenait 10 voitures différentes, plusieurs femmes de ménage avec lesquelles il avait des relations, mais surtout, plusieurs cardes d’un bâtiment lugubre accroché sur les murs. Le garçon le questionnait très souvent, mais son père lui répétait qu’il était trop jeune pour comprendre. Ce que Maurizio attendait, c’était l’âge idéal. Il voulait que son fils comprenne  ce qu’on lui a volé.

Ce fut quand le jeune garçon atteignit l’âge de 5 ans que Maurizio commença à lui compter l’histoire de leur famille, de leur île et de comment on lui avait enlevé. Bien sûr, à cet âge, Zaccaria était très naïf. Son père était son idole. Maurizio n’envoya jamais son fils à l’école publique. Il insista à ce qu’un professeur privé vienne l’enseigner à la maison. Il avait bien trop peur que quelqu’un lui dise la vérité. Zaccaria n’eut jamais d’amis. Il voyait même très rarement l’extérieur, toujours enfermé entre les murs du manoir où il habitait.

Cependant, un jour où l’autre, il devait retourner aux études. C’est à l’âge de 18 ans que le jeune homme quitta le nid familial afin d’entamer des études supérieurs dans l’une des meilleures universités de l’Italie. Avant de quitter, il promit à son père de trouver un moyen de ramener son île à ce qu’elle était auparavant. À 23 ans, il se maria à Maria, une belle jeune femme qu’il rencontra à l’université. Elle mit naissance à leur fils, Nikko, seulement un an plus tard. Ils vécurent dans une belle petite maison près de la mer. Ce fut quand son père décéda, 6 ans plus tard, qu’ils déménagèrent dans le manoir que Maurizio leur avait légué.  Non seulement il avait sa maison, son argent, mais aussi son île.

Quelques mois plus tard, il ré ouvrit l’île, complètement remise à neuf. Les habitants de Venise, choqués, demanda à ce que les portes ferment, mais personne ne put le faire. Zaccaria avait payé les autorités et le gouvernement afin que personne ne brise son projet. Il afficha donc un peu partout dans le monde des publicités sur l’asile disant qu’il allait payer qui que ce soit qui envoi des habitants dans son établissement. Bien sûr, il garda pour lui tout ce qu’il allait faire afin de ne point réveiller une trop grosse panique.





Mon nom est Joelle, j'ai 22 ans ans. La personnalitée sur mon avatar est Leonardo DiCaprio.


© Halloween de Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Hell is where I stand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell
» Gates Of hell " La porte des Enfers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Patients Records :: Dossier Acceptés-