Partagez | 
 

 "Schizophrenia cannot be understood without understanding despair"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seunghyun Kim
|||Fonda||| It's where my demons hide
|||Fonda||| It's where my demons hide
avatar


Messages : 99
Date d'inscription : 16/08/2016
Age : 22

Dossier du Patient
Sanity:
29/100  (29/100)
Âge du Patient: 24 ans
Status Rp: Ouvert ✔

MessageSujet: "Schizophrenia cannot be understood without understanding despair"   Ven 26 Jan - 15:37



Seunghyun & Philip
©️ Never-Utopia



Normalement, une place dans ce genre est censée emporter du bien chez une personne en détresse… Non? Elle n’est pas sensée détérioré l’état du patient… Le Coréen n’avait malheureusement pas un traitement régulier. Les infirmières lui donnaient ses médicaments lorsqu’elles le voulaient, s’en vraiment aucun ne suivit. Les voix faisaient maintenant partie de son quotidien. Seunghyun ne pouvait pas comprendre pourquoi dans les derniers mois sa médication lui avait été donnée quasiment chaque jour, certes, on l’avait « oublié » à quelques reprises, mais rien de très grave n’était arrivé. Puis d’autres patients sont arrivés dans l’Asile, et il était mis de côté.



Ses crises étaient plus fréquentes et régulières. Le pauvre jeune homme était épuisé, il n’avait même pas la force de prendre un crayon et de faire quelques croquis dans ses cahiers, surtout après une crise. Il s’éloignait de son seul ami, Min Jun, ayant peur que l’adolescent ait peur de lui. Il ne voulait pas vivre le jour où il verrait l’horreur dans les yeux de son ami, même si ce jour était inévitable… Au moins que le noiraud fasse l’impossible aller chercher ses médicaments lui-même.



Tu es suivi, arrête cela, c’est ridicule. Tu n’y arriveras pas. Shhh. Derrière toi! Quelqu’un nous suit.


Est-ce qu’il y avait réellement un homme aux yeux clairs qui le suivait, l’observait depuis quelques semaines? Ou bien c’était encore un truc que lui jouait son esprit. Le nombre de fois que Seunghyun tomba en état de crise, croyant qu’un autre patient ou garde le suivait pour le tuer… Et que cela s’avérait totalement faux. Non. Il devait se concentrer, devait se convaincre que cet homme était simplement le fruit de son imagination.


Le schizophrène marchait rapidement dans les couloirs. Il devait partir du point A au point B sans s’arrêter, sinon les choses risquaient de mal tourner pour lui. Le jeune homme gardait la tête baisser, évite les regards des autres êtres humains. Moins de contact possible, plus la chose allait être « facile ». Le jeune homme arriva enfin devant l’infirmerie. Les femmes lui jetaient déjà des regards voulant dire qu’il n’avait aucun droit d’être ici.


Imbécile! Va-t’en! Elles vont t’enfermer! Court! Sauve-toi!


L’une des dames vint vers Seunghyun, lui demandant pourquoi il était ici, et non dans sa chambre. Malheureusement, le jeune homme avait été confiné dans sa chambre suite à une crise assez importante. Le noiraud demanda alors timidement ses médicaments, lui indiquant que c’était l’heure de les prendre. La jeune femme resta sur place, surprise.



-Est-ce que cet idiot, se fou, vient réellement de me demander pour ses médicaments?



Toutes les femmes se mirent à rire du pauvre patient, qui ne faisait rien de mal. Il voulait simplement avoir sa médication, c’était son droit non? Après tout il se retrouvait dans un établissement là où il était censé être traité pour ses problèmes, était censé de guérir. La femme fit signe à l’un des gardes de se rapprocher.



-Débarrasse-toi de Kim, il dérange tout le monde.



Le garde agrippa le bras du jeune homme, manquant beaucoup de douceur dans son geste. Seunghyun essaya vainement de résister, ce qui ne fit qu’empirer la situation. Le noiraud se retrouva rapidement plaqué contre le plancher, prêt à recevoir un calmant, pour aucune raison. Il faut croire que les gardes dans cette place aimaient utiliser leurs autorités pour contrôler les patients.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philip Morel
Dangereux
Dangereux
avatar


Messages : 384
Date d'inscription : 17/09/2017

Dossier du Patient
Sanity:
80/100  (80/100)
Âge du Patient: 25 ans
Status Rp: Ouvert ✔

MessageSujet: Re: "Schizophrenia cannot be understood without understanding despair"   Sam 15 Sep - 16:44

Kim Seunghyun, classé fou pour schizophrénie, 24 ans. Peu apprécié des gardes et divers employés de l’asile, surtout les infirmières. Reçoit des traitements irréguliers. Né dans ce bâtiment. Très solitaire, déteste le contact humain. N’a qu’un seul ami : Kim Min Jun.



Philip avait déjà fait ses recherches sur Seunghyun, fouillant dans des dossiers lors de rencontres avec son psychologue alors que celui-ci ne regardait pas. Il avait même découvert la dose précise de médication dont l’homme avait de besoin afin d’aller mieux et il connaissait avec précision les doses qu’on lui avait injecté de façon grossière.



Ce pauvre homme devait être en train de perdre complètement la tête. Et c’était exactement de ce qu’avait besoin Philip afin de commencer à développer son réseau de petits «esclaves» afin d’éventuellement contrôler la base de Poveglia. En gagnant tranquillement du pouvoir, il en viendrait éventuellement à contrôler l’entièreté de l’asile et cela promettait d’être divertissant.



Essayant de garder tous soupçons de la part de Daniel loin de lui, Morel se trouva quelques activités qui lui permettaient de garder un œil sur Kim sans que son garde se rende compte de la situation, sauvegardant chaque nouveau détail dans le fond de sa mémoire, sachant que le coréen le prendrait pour l’une de ses nombreuses hallucinations. Bien plus rapidement qu’il ne l’eut cru, Philip obtint finalement la chance d’adresser la parole au jeune homme d’un an son cadet sans que son garde ne lui empêche d’approcher le schizophrène.
L’observant se débattre alors qu’il allait recevoir son calmant, Philip s’approcha silencieusement, obtenant la confusion de Daniel.



-Je peux savoir ce que tu fais Morel?



L’adulte fit un léger coup de tête en direction du pauvre homme, rendant son garde encore plus confus.



-Charles ne laisserait pas ça arriver… Il empêcherait ce garde de faire à sa guise et il aiderait cet homme. Est-ce que tu peux l’arrêter?



Philip espérait que Dan morde à l’hameçon et qu’il pense que son patient veuille plaire à Charlie afin d’améliorer leur relation. Cela retirerait de potentiels soupçons sur son deuxième but. Voyant l’adulte jeter un coup d’œil à Seunghyun avant de peser le pour et le contre de la situation, Morel savait qu’il avait déjà gagné. Après tout, Daniel était un homme bien qui ne désirait que le bonheur de tous et cette situation de pouvoir devait déjà l’affecter. Il en fallait juste un peu plus afin qu’il sauve Kim.



-Tu es le seul qui puisse l’aider en ce moment Daniel.



Philip insista légèrement et il dû se retenir de sourire en voyant le regard de son garde changer. Il fallu quelques instants et menaces de la part de celui-ci avant que le salaud qui allait injecter un calmant à Seunghyun n’abandonne, laissant ainsi le pauvre homme à leur merci. Philip fut le premier à s’approcher de celui-ci, gardant tout de même une bonne distance avec le coréen pour éviter tout conflit avec Daniel, et il s’agenouilla devant celui-ci.



-Est-ce que ça va? Règle numéro un dans l’art d’avoir l’air normal : toujours se préoccuper de la santé de l’autre individu avant de poser des questions pertinentes.



-J’espère qu’il ne t’as pas fait trop de mal. J’ai cru comprendre que tu désirais tes médicaments, mais qu’on te les refuse? Je n’aimerais vraiment pas être à ta place en ce moment. Règle numéro deux : User d’empathie et de compassion. Quelque chose avec laquelle Philip était malhabile, mais il pouvait tout de même avoir l’air compatissant avec un regard neutre. Les gens le trouvaient simplement inexpressif et l’homme pouvait vivre avec cela.



-Si tu le désires, je peux t’acheter ta médication. Sans frais, bien évidemment, je désire simplement t’aider.



Sans même lancer un regard à son garde, Morel savait que celui-ci devait le trouver très douteux, mais avant que Dan puisse dire quoique ce soit, le français continua son court monologue.



-Un… ami m’a fait une forte impression et je sais que c’est quelque chose qu’il ferait, alors ne t’en fais pas. J’ai cru entendre que ton nom est Kim? Le mien est Philip et voici Daniel, mon garde.



Morel aurait bien tendu sa main au jeune homme, mais il savait qu’il détestait par-dessus tout le contact physique, alors celui-ci lui offrit un petit sourire, le plus rassurant possible, sachant bien que c’était sa plus grande faiblesse, mais à voir le regard dans les yeux de Seunghyun, l’adulte ne devait pas être si mauvais que cela.



Se redressant lentement, Morel entra dans l’infirmerie afin de soudoyer les infirmières pour obtenir les médicaments de Kim, ce qui ne lui pris pas bien de temps. Sortant de la pièce, Philip en offrit au jeune homme.



-Tiens, c’est la dose qu’on te recommande. Je vais garder tes pilules avec moi pour l’instant jusqu’à ce que tu te sentes mieux, d’accord? Je reviendrais te voir lorsque tu devras les prendre demain.



Sur ce, Philip laissa le coréen tranquille pour la journée, priant pour qu’il n’ait pas trop peur de lui. L’adulte voulait à tout prix paraître comme un sauveur, comme une bouée de sauvetage pour Seunghyun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

"Schizophrenia cannot be understood without understanding despair"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» he who has never hoped can never despair ♈ Valicia
» Life's Too Short to Even Care at All •• Kaleessi
» Cynydd ▬ And then her heart changed, or at least she understood it. The winter passed, and the sun shone upon her. [WIP]
» Haiti, I'm sorry
» full of despair, inside the darkness •• pv. zelda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Couloirs-